Comment notre organisme assure-t-il l’équilibre acido-basique ?

Les systèmes mis en place sont en premier lieu destinés à préserver le sang, dont toute variation significative de pH aurait des conséquences immédiatement désastreuses pour la santé : le pH du sang doit être maintenu entre 7,36 et 7,42 (normale : 7,39), ce qui sont des limites extrêmement serrées.

Afin de réguler les variations acido-basiques résultant de l’alimentation, l’organisme possède des systèmes dits « tampons » qui vont limiter l’impact des substances acides. 
Un système tampon est un mécanisme chimique qui transforme un acide fort (pH très acide) en un acide faible (pH faiblement acide). Grâce à ce type de système, la production d’acide est réduite ou « tamponnée ».

On distingue 6 systèmes tampons : 4 plasmatiques (situés dans le liquide sanguin) et 2 globulaires (situés dans les globules rouges du sang). L’efficacité et l’importance de ces systèmes est variable, ce qui permet d’intervenir dans toutes les situations.

En savoir plus sur ...