Importance de l’équilibre acido-basique au niveau digestif

 Chaque segment du tube digestif fonctionne à un pH optimal correspondant à son rôle dans le mécanisme de la nutrition :
  • l’estomac a pour fonction la stérilisation des aliments et leur broyage : cette opération nécessite un pH très acide.
  • ces aliments grossièrement broyés et acidifiés au niveau de l’estomac doivent impérativement être « neutralisés », c’est-à-dire ramenés à un pH approchant 7, afin de ne pas agresser la muqueuse de l’intestin grêle : cette action est assurée par les sécrétions biliaires et pancréatiques qui possèdent un pH nettement alcalin.
  • ensuite, l’assimilation des micro-nutriments au niveau de l’iléon requiert un pH légèrement acide.
  • le côlon droit (ascendant) est le siège de la digestion des glucides par fermentation : à ce niveau, l’action métabolique de la flore microbienne nécessite un pH légèrement acide et conduit à la libération de métabolites acides.
  • le côlon gauche (descendant) est le siège de la digestion des protides par putréfaction : à ce niveau, l’action métabolique de la flore microbienne nécessite un pH alcalin et conduit à la libération de métabolites basiques. 

On note bien la corrélation entre le pH de chaque segment digestif et les fonctions physiologiques liées à ce segment. A contrario, si l’organisme n’est pas équilibré en terme de pH, on comprend que l’activité biologique sera altérée, avec des répercutions en cascade sur la santé.