L'élimination des acides par notre organisme.

Les acides susceptibles d’être éliminés par notre organisme sont de deux types : les acides dits « volatils » et les acides fixes dits « non volatils ».

  • Les acides volatils proviennent essentiellement de la dégradation des protéines végétales et sont éliminés par les poumons. Ce mécanisme d’excrétion est adaptable, c’est-à-dire que la quantité traitée peut être rapidement augmentée, en jouant sur la fréquence et l’amplitude de la respiration.
    L’acide carbonique est le principal représentant des acides volatils. L’élimination par les poumons peut atteindre 15.000 nmol d’ions H+ par jour.
  • Les acides non volatils proviennent essentiellement de la dégradation des protéines animales et sont éliminés par les reins. Ce mécanisme d’excrétion est limité, c’est-à-dire que la capacité d’élimination rénale ne peut pas être augmentée en fonction des besoins.
    Les acides non volatils sont principalement l’acide urique, l’acide sulfurique et l’acide phosphorique. L’élimination par les reins est limitée à 100 nmol d’ions H+ par jour.

Une alimentation privilégiant un apport en protéines végétales (élimination pulmonaire adaptable) sera moins acidifiante qu’une alimentation riche en protéines animales (élimination rénale limitée).