Quels conseils pour corriger un état d’acidose ?

Les causes de l’acidose sont nombreuses, parfois cumulatives, ce qui donnent lieu à de multiples conséquences néfastes. Il serait illusoire de vouloir s’attaquer séparément à chacun de ces effets négatifs et il est évidemment plus logique de chercher à corriger les causes de la surcharge acide.

L’alimentation est le principal moyen d’action pour redresser une situation d’acidose. Néanmoins, les aliments producteurs d’acides sont les substances de base de notre nutrition, en particulier les protéines animales ou végétales : ces aliments ne peuvent donc pas être éliminés de notre alimentation. Par contre, la limitation des apports doit être la première mesure mise en place.

La notion de restriction en apports acides restant liée à une réactivité individuelle (terrain), il n’est pas possible de définir des quantités standards pour toutes les catégories de population. Seuls les principes alimentaires de base peuvent être avancés.

En premier lieu, le petit-déjeuner doit être considéré comme le repas essentiel. Par exemple :
- Pain complet + fromage maigre.
- Biscuits aux céréales complètes avec miel + fruits secs.
- Crème Budwig. 

Le repas de midi doit comporter au moins 50 % d’aliments alcalinisants :
Légumes frais cuits à la vapeur : 25 % de la ration du midi.
Crudités, salades mélangées : 25 % de la ration du midi. Pour la sauce, utiliser des huiles vierges de première pression à froid.
Les protéines (aliments producteurs d’acides) sont nécessaires et peuvent représenter l’autre moitié de la ration alimentaire du midi :
Alimentation mixte : moitié protéines animales (poulet, poisson, œufs, fromage), moitié protéines végétales (galettes de céréales, steaks de céréales).
Alimentation végétarienne : les protéines animales doivent être remplacées par des légumineuses.

Le repas du soir doit exclure les protéines animales et privilégier les fruits, les potages de légumes, les biscottes complètes. Il convient également d’avancer le repas du soir de façon à ce que la digestion soit terminée au moment du coucher. Ces éléments sont fondamentaux et doivent être mis en relation avec l’élimination physiologique des acides qui s’effectue la nuit. 
L’utilisation de sels alcalins constitue un complément pertinent au régime alimentaire basifiant. Cet apport peut se faire sous forme de citrates ou de bicarbonates qui sont de grands pourvoyeurs de sels basiques. Ces sels basiques vont être métabolisés par l’organisme et naturellement inclus dans la réserve alcaline du sujet, favorisant l’élimination de la surcharge acide. Les bicarbonates présentent l’avantage de copier les mécanismes physiologiques (voir chapitre suivant).

La correction du régime alimentaire est essentielle dans la correction d’un état d’acidose. Une attention particulière doit être portée sur le repas du soir, celui-ci devant favoriser la période d’élimination nocturne des acides : le dîner doit être léger, sans protéines, et pris à distance du coucher. L’utilisation de sels alcalins type bicarbonates complète efficacement le dispositif.

En savoir plus sur ...