Quelles sont les causes de l’acidose tissulaire ?

Les principales causes de l’acidose sont alimentaires : consommation en excès d’aliments acidifiants et déficit en aliments alcalinisants.

Classiquement, on distingue trois types d’aliments :

  • les aliments acides : il s’agit d’aliments reconnus par leur goût acide, généralement riches en minéraux. Citons par exemple, l’acide citrique du citron ou l’acide malique de la pomme.
  • les aliments acidifiants ou « producteurs d’acides » : ces aliments ne contiennent pas de substances acides proprement-dites, mais vont libérer des acides lors de leur utilisation dans l’organisme (digestion, métabolisme cellulaire). Cette production acide est donc naturelle, et les aliments acidifiants constituent même une base importante de notre nutrition.
  • les aliments alcalinisants ou basiques : ces aliments sont riches en bases ; ils ne contiennent pas de composés acides, ou très peu. Le métabolisme des aliments alcalinisants ne libère pas l’éléments acides dans l’organisme.

Les corrections alimentaires ne visent pas à supprimer la totalité des aliments acidifiants (ce qui risquerait d’entraîner une carence en protéines), mais à équilibrer les apports entre les aliments acidifiants et les aliments alcalinisants : augmentation des apports en légumes de qualité, réduction drastique des sucres et des produits raffinés. La solution consiste à contrôler les quantités respectives de chaque catégorie d’aliments.

Il convient également de prendre en compte le terrain, c’est-à-dire les capacités métaboliques individuelles. Certaines personnes, qui présentent un terrain acide, seront particulièrement sensibles aux phénomènes d’acidification. D’autres sont mieux armées pour lutter contre les acides. Ainsi, chez les individus en bonne santé, ayant une activité enzymatique optimale, les aliments acides ont un effet alcalinisant : les composés acides sont rapidement métabolisés en acide carbonique, éliminé par les poumons ; de leur côté, les minéraux à fonction basique (alcaline) comme le Calcium, le Magnésium ou le Potassium, vont exercer un effet alcalinisant. Par contre, sur un terrain acide possédant des capacités métaboliques altérées, les aliments acides peuvent induire une acidification : chez ces personnes, la suppression des aliments acides est recommandée.

Outre les causes alimentaires, les autres facteurs d’acidose sont :

  • le surmenage physique, le stress, le manque de sommeil : accumulation des déchets, encrassage de l’organisme.
  • une carence en vitamines et en oligo-éléments, une sous-oxygénation : baisse des capacités métaboliques, notamment celles utilisées pour la combustion des acides.
  • la sédentarité : la pratique modérée et régulière d’une activité physique adaptée favorise l’élimination pulmonaire et stimule les émonctoires (organes d’élimination).
  • la faiblesse des glandes digestives, qui jouent un rôle majeur dans la neutralisation du bol alimentaire à la sortie de l’estomac.
  • les désordres digestifs, notamment un déséquilibre entre les fermentations et les putréfactions au niveau du côlon.
  • une insuffisance de l’élimination, en particulier par le rein ou par la peau.

Les personnes présentant une terrain acide seront plus sensibles à ces facteurs, en particulier au stress, à la contrariété ou au surmenage.

En savoir plus sur ...